Le barrage de Chautagne

L’usine hydroélectrique de Chautagne, construite en 1979, est situé à Serrières-en-Chautagne en Savoie (73) sur le Rhône. Elle est alimentée par le barrage de retenue de Motz (situé à 5 km en amont, à côté de la commune de Seyssel). Elle appartient à l’aménagement de Chautagne (haut-Rhône) mis en service en 1980.

La centrale hydroélectrique de Chautagne, implantée à l’extrême sud de la commune d’Anglefort, franchit le canal de dérivation du Rhône (canal de fuite de la Chute de Chautagne ; bras droit du Rhône), et joint les îles de la Malourdie. La centrale est à ciel ouvert et produit annuellement 454 000 000 kWh pour une capacité de génération électrique de 90 MW. Elle est équipée de deux turbines de type bulbe. L’ouvrage en béton précontraint, de 81 m de long, comprend six travées. Le pont à poutres de l’usine offre une chaussée de 3,50 m, encadrée de deux trottoirs d’1 m bordés de garde-corps en béton.

Le barrage de Seyssel sur le Rhône.

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le pont de l’usine est un franchissement privé de la Compagnie Nationale du Rhône qui permet aux promeneurs d’effectuer des balades pédestres sur les ilots du Rhône.

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage est exploité par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et fait partie d’un plus vaste programme d’aménagement hydroélectrique du Haut-Rhône de Génissiat près de Genève jusqu’à Lyon.

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

Le barrage de Seyssel sur

2 Comments on Le barrage de Chautagne

  1. Valuable Information, thanks you, Great photos :))

  2. Bonjour!

    Si vous retournez dans ce coin-là, je vous encourage à faire le tour des gouilles naturelles, il y en a plus de 20, l’eau y est très fraîche pour certaines. J’avais l’habitude d’y camper dans le passé, lorsque j’étais ado.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :